Pôle emploi condamné en correctionnelle

Discrimination syndicale

SNU Pe, Le syndicat qui a du mordant !

C’était il y a 8 ans….. En décembre 2008, en pleine mise en place de Pôle emploi et dans le cadre du cycle de négociations à marche forcée imposé par les autorités de tutelle, un accord RH transitoire a été conclu. Celui-ci visait à finaliser les opérations de « transfert » des personnels ASSEDIC et ANPE vers PE et à fixer les règles de recrutements à compter du 1er Janvier 2009 au sein de la nouvelle institution créée et dénommée Pôle emploi.
Cet accord dit « RH Transitoires », a été signé à la tombée de la nuit du 22 Décembre 2008, après quelques heures de négociations, par la CFDT, la CFTC, la CGC, l’UNSA. Le SNU avait alors décidé de ne pas signer cet accord.
Conformément à nos pratiques syndicales, nous avions souhaité – comme les OS signataires – envoyer par courriel à l’ensemble du personnel une communication afin d’une part de l’informer du contenu de cet accord et d’autre part de lui expliquer notre choix.
Quelle ne fut pas notre surprise de voir que la boîte de messagerie de notre syndicat avait été « bloquée » afin de nous empêcher de communiquer auprès du personnel alors qu’en même temps, les organisations syndicales signataires pouvaient diffuser sans contrainte leur publication et expliquer leur choix auprès du personnel.
Face à cette situation, le SNU-Pôle emploi avait décidé de faire appel à la justice pour discrimination syndicale.
La procédure a duré près de 8 ans, la Direction générale de PE se saisissant de toutes occasions pour faire repousser les audiences judiciaires.

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (403:Forbidden)